société japonaise paie ses employés pour dormir
Actualités Japon

Être payé pour dormir : cette société japonaise l’a fait !

Fondateur d’une société d’organisation de mariages, Kazuhiko Moriyama en ai convaincu : les employés bien reposés sont les travailleurs les plus productifs de l’entreprise ! Ce chef d’entreprise a donc pris l’initiative de récompenser ceux se reposaient. Les employés qui dorment six heures par nuit, au moins cinq jours par semaine, reçoivent des bons points. Ces points peuvent être échangés contre de la nourriture à la cafétéria de l’entreprise pour valeur maximale de 64 000 yens (570 euros) par année. Le sommeil des employés peut être suivi à l’aide d’une application mise au point par Airweave Inc, un fabricant de matelas.

Des entreprises japonaises qui se soucient de leurs salariés

Ce n’est pas la première fois que des entrepreneurs japonais prennent des mesures pour améliorer la productivité de leurs employés. En 2016, une compagnie d’assurance Aetna prend également la décision de payer ses employés qui passent de longues nuits de sommeil. Le personnel de l’entreprise qui participe à cette initiative peut gagner 25 euros pour chaque tranche de 20 nuits pendant lesquelles il dort sept heures ou plus. Les employés d’Aetna peuvent ainsi gagner 300 euros de plus par an.

Une autre entreprise, Okuta, permet à ses employés de faire une sieste éclair de 20 minutes dans leur bureau ou dans le salon du personnel.

Une productivité en berne au Japon

Le Japon est confronté à un problème de faible productivité malgré des employés qui travaillent sans relâche. Selon les chiffres de 2018 du Compendium des indicateurs de productivité de l’OCDE, le Japon a la plus faible productivité parmi les pays du G-7.

Les chefs d’entreprise et le gouvernement prennent des initiatives pour améliorer l’indice de productivité du pays et les conditions de travail des Japonais. Il y a quelques mois, le gouvernement Shinzo Abe a lancé une initiative appelée “Shining Monday”, qui permet aux employés de prendre leur lundi matin une fois par mois.

Les employés japonais perdent le sommeil au travail

Une enquête comparative effectuée en 2016 par RAND Europe montre qu’après les Etats-Unis, le Japon est le deuxième pays le plus pauvre en sommeil au monde. La culture du travail du Japon est si intense que des employés sont morts de surmenage sur leur lieu de travail. Il faut savoir que les Japonais travaillent en moyenne plus de 12h par jour. Le pays limite les heures supplémentaires mensuelles à 100 heures.

Le Japon est le deuxième pays qui subit les pertes économiques les plus élevées : jusqu’à de 138 milliards d’euros par année, soit 2,92 % de son PIB. Le rapport parle du manque de sommeil des employés qui peuvent avoir un impact majeur sur l’économie du pays. Par exemple, si des personnes qui dorment moins de six heures commençaient à dormir six ou sept heures par nuit, cela pourrait faire augmenter l’économie japonaise de 75,7 milliards d’euros. Le rapport RAND met en lumière la façon dont le Japon perd en moyenne 600 000 jours de travail par an en raison de la baisse de productivité des employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.